Le faux billet (1)  
Attention, à vouloir en gagner un, on en perdra pour le moins 19 à coup sûr...

En poursuivant le système de gain apparent vu dans les pages précédentes, serait-il possible de passer de la fraude logique à la fraude pénale ?
Peut-on fabriquer 20 billets à partir de 19 billets authentiques ? (2)

L'écornifleur
-j'ai simplement dit à l'ordinateur d'arrondir systématiquement au franc inférieur le compte de chaque client au lieu de l'inscrire au centime près. Aucun client ne remarquera que son compte est écorné d'environ un demi franc chaque mois. Comme il y a 100 000 clients, l'ordinateur créditera chaque mois mon compte secret de 5000 F ; les livres de compte seront toujours en équilibre.

Voici comment procéder, chaque billet est découpé en deux ainsi :
(déplacer avec la souris le haut et le bas de l'image des 19 billets pour visualiser le découpage ...)

le premier au 1/20 ème de sa longueur en partant du haut, on obtient H1 et B1
le deuxième aux 2/20 èmes de sa longueur en partant du haut, on obtient H2 et B2
le troisiième aux 3/20 èmes de sa longueur en partant du haut, on obtient H3 et B3
le quatriième aux 4/20 èmes de sa longueur en partant du haut, on obtient H4 et B4



le dix-neuvième aux 19/20 èmes de sa longueur en partant du haut soit le 1/20 ème en partant du bas (soit B19).

 Maintenant, recollons

B1 passe pour un billet entier...
H1 avec B2, il manquera 1/20 mais c'est si peu...
H2 avec B3, il manquera 1/20 ...
H3 avec B4, il manquera 1/20 ...



enfin H19 passera pour un billet entier !

(Décaler la partie supérieure de l'image d'un billet à droite pour obtenir les 20 billets...)

 

 

   

 

 

 

Nous obtenons vingt billets composés chacun de 19/20 èmes d'un billet...
Le compte y est, non ?
Le problème ? Bien entendu la numérotation des billets ! 

Les 20 billets sont tous devenus susceptibles
d'ouvrir la voie à des poursuites pénales !

Attention, ces billets mutilés ou coupés ne sont pas remboursables
et seront même conservés pour soupçon de fraude !


Un Londonien fut condamné à huit ans de prison pour avoir appliqué ce système à des billets de cinq livres...
Et la fraude bancaire ci-dessus est fondée sur une escroquerie réelle perpétrée au début des années 1970. Un programmeur dans une banque, arrondissait systématiquement les paiements d'intérêts au franc inférieur. L'argent en trop était mémorisé par l'ordinateur et déposé ensuite sur le dernier compte, le sien !

 


Menu délices     Accueil 

                

 

(1)  Bien entendu ce procédé est illégal et se repèrera grâce aux numéros des billets...

(2) Martin Gardner